Les Logiciels Tuteurs Fermés :<br />des institutions complémentaires pour l'apprentissage - archive-EduTice - Education et technologies de l'information et de la communication Access content directly
Conference Papers Year : 2006

Les Logiciels Tuteurs Fermés :
des institutions complémentaires pour l'apprentissage

Abstract

Topic 5 of conference EMF 2006, Instrumentations of technologies in the teaching of mathematics, proposes to present theoretical executives used to analyze the potentialities of these technologies. The Software Tutors Closed, STC, present since many years in primary education and secondary education take an increasingly important place in the training of mathematics of the pupils. It is enough to be convinced some to analyze the evolution of the number of sites of support on line dedicated to the training and the follow-up of the pupils in mathematics. The Anthropological Theory of Didactic, ATD, enable us to find a framework to theorize this place by using the concept of institution coming sociologists and anthropologists from the twentieth century. A pupil builds his report/ratio with a particular knowledge starting from the report/ratio with this knowledge which an institution proposes to him. Its construction is all the more solid as it has access at multiple institutions which propose other positions of this knowledge to him. To determine with more precision the place which can play a STC in the training of the pupils and before interesting us in the objects of knowing, it is necessary to know the characteristics of this concept of institution within the framework of the ATD. It is then possible to analyze the potentialities of a STC seen as an institution complementary to the principal institution which represents the class and the professor.
Le thème 5 du colloque EMF 2006, Instrumentations des technologies dans l'enseignement des mathématiques, propose de présenter des cadres théoriques utilisés pour analyser les potentialités de ces technologies. Les Logiciels Tuteurs Fermés, LTF, présents depuis de nombreuses années dans l'enseignement primaire et secondaire prennent une place de plus en plus importante dans l'apprentissage des mathématiques des élèves. Il suffit pour s'en persuader d'analyser l'évolution du nombre de sites de soutien en ligne dédiés à l'apprentissage et au suivi des élèves en mathématiques. La Théorie Anthropologique du Didactique, TAD, nous permet de trouver un cadre pour théoriser cette place en utilisant le concept d'institution provenant de sociologues et d'anthropologues du vingtième siècle. Un élève construit son rapport à un savoir particulier à partir du rapport à ce savoir que lui propose une institution. Sa construction est d'autant plus solide qu'il a accès à de multiples institutions qui lui proposent d'autres positions de ce savoir. Pour déterminer avec plus de précision la place que peut jouer un LTF dans l'apprentissage des élèves et avant de nous intéresser aux objets de savoir, il est nécessaire de connaître les caractéristiques de ce concept d'institution dans le cadre de la TAD. Il est alors possible d'analyser les potentialités d'un LTF vu comme une institution complémentaire à l'institution principale que représente la classe et le professeur.
Fichier principal
Vignette du fichier
emf2006_theme_5_Laurent_Souchard_fin.pdf (129.84 Ko) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

edutice-00120462 , version 1 (18-12-2006)

Identifiers

  • HAL Id : edutice-00120462 , version 1

Cite

Laurent Souchard. Les Logiciels Tuteurs Fermés :
des institutions complémentaires pour l'apprentissage. Espace mathématique francophone, Jun 2006, Sherbrooke, Canada. ⟨edutice-00120462⟩

Collections

UNIV-PARIS7 TICE
164 View
142 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More